In actualité

Sur les ondes, ce matin, j’entends  un commentaire sur Edouard Philippe, à l’occasion de la sortie du documentaire « Mon pote de droite ». Il est caractérisé comme « élégant » mais, surtout, « capable de trancher », le lien étant fait avec l’univers managérial, cher au Président Macron.

C’est vrai que manager c’est prendre des décisions. Rien de plus déstabilisant qu’un manager incapable de s’engager. Les dossiers n’avancent pas, la dynamique de travail est diluée, le manque de considération de son supérieur se diffuse…

Mais que vaut cette martiale compétence sans communication ? Pour s’en convaincre, je réentends une connaissance me parlant de son manager. Elle me résumait ainsi sa déception, son amertume, son fatalisme : « De toute façon, avec lui, c’est toujours pareil, on apprend les choses toujours au dernier moment… ».

Ce manager a dû entendre que la communication interne est un « facteur clé de la réussite de l’entreprise » ; Qu’elle permet « l’optimisation des performances des collaborateurs »… Pourquoi n’arrive-t-il pas alors à prendre du temps pour s’arrêter et faire attention ?  Qu’est-ce qui se joue dans l’attitude de ce manager ? Pourquoi la réaction de cette collaboratrice est-elle si fréquente ? De quoi témoigne-t-elle ?

En fait, informer au dernier moment c’est nier à l’autre le temps dont il a besoin. Le manager pressé néglige le temps nécessaire pour accepter émotionnellement une nouvelle.  Il oublie le cheminement qui lui a permis, à lui, d’assimiler un dossier, un projet, une décision. La communication nécessite d’accepter d’investir du temps. Le risque en ne prenant pas le temps, c’est de devoir consacrer du temps ensuite pour lever les malentendus, gérer les tensions.

Pour Dominique Wolton « La lenteur c’est le temps des hommes, la vitesse celui des techniques. »  Pour lui, la communication est plus complexe que l’information, car elle pose la question de l’autre.

En intensifiant la production et la diffusion des messages, autrement dit l’information, les avancées techniques se sont développées au détriment de la communication, de la relation avec l’autre.

Le problème de la communication, c’est qu’elle prend beaucoup plus de temps que l’information, et en ce moment tout le monde veut aller vite. C’est bien plus simple d’envoyer un mail sans avoir à discuter derrière que de transmettre un message à l’oral. Il faut se déplacer, prendre le risque d’être questionné, d’ouvrir un débat.

Manager c’est trancher… et c’est savoir prendre le temps. Il faut parfois épouser le pas de la tortue plutôt que celui du lièvre !

Vous souhaitez que la communication devienne votre atout ?

Je suis à vos côtés pour vous conseiller et vous aider à renforcer vos compétences.

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search